Holi : L’orgie des couleurs

This SimpleViewer gallery requires Macromedia Flash. Please open this post in your browser or get Macromedia Flash here.
This is a WPSimpleViewerGallery

Célébrée chaque année autour de la pleine lune du mois de Phalguna, situé en février-mars, Holi, dont l’origine védique se perd dans la nuit des temps, est la fête hindoue de la fertilité, des couleurs et du printemps. Très populaire partout en Inde, elle est célébrée avec une ferveur exceptionnelle dans l’État de l’Uttar Pradesh, terre de naissance du dieu Krishna. À l’instar de nos carnavals, la fête, qui dure ici plusieurs semaines, est l’occasion privilégiée d’un retournement et d’un renversement des perspectives. Les femmes prennent ainsi leur revanche sur les brimades souvent subies au quotidien en attaquant les hommes à coups de battes de bambou, de linges mouillés et de seaux d’eau colorée ! Toutes les castes se mêlent et les inférieurs ont le droit d’insulter ceux devant qui ils ont dû s’incliner pendant toute l’année. Extraordinaire défoulement et débauche de couleurs, Holi fait également figure d’exorcisme : De grands feux de joie sont allumés partout pour célébrer la destruction du mal, incarné par la démone Holika. Les querelles sont vidées, oubliées et l’on entre dans le printemps, libre de toute souillure…