Les dieux vivants du Teyyam

This SimpleViewer gallery requires Macromedia Flash. Please open this post in your browser or get Macromedia Flash here.
This is a WPSimpleViewerGallery

Diaporama

Au nord du Kerala, le Teyyam, déformation de devam, Dieu, est sans doute le plus extraordinaire et le plus méconnu des drames dansés du sud de l’Inde. De décembre à mai, pendant la saison sèche, la divinité va se manifester sous ses formes les plus diverses dans d’innombrables kavu, de petits sanctuaires de forêt bâtis au cœur de l’immense cocoteraie qui borde la côte du Malabar. Les exécutants appartiennent tous aux plus basses castes, les plus dépréciées dans la hiérarchie. Mais, de longues heures de maquillage, la récitation du mythe de la divinité interprétée, la transe rythmée des tambours, le port de costumes et de coiffes fabuleux, vont peu à peu les transformer en Dieux à l’apparence terrifiante. Cette religion archaïque, dont l’ origine se perd dans la nuit des temps, va permettre à toute une communauté de transcender ses peurs et de s’approprier une divinité a la fois protectrice et consolatrice.