Timkat : La Fête du Baptême

Chaque année, le 19 janvier, le Timkat ou fête de l’Épiphanie met en scène le baptême du Christ dans le Jourdain. C’est à Lalibela, au cœur des hauts plateaux d’Abyssinie, dans la “Jérusalem noire” fondée au 13ème siècle, que cette fête, plus fastueuse que Noël, est célébrée avec le plus d’éclat. La veille du Timkat, les Tabots – répliques de l’Arche d’Alliance- quittent en grande pompe les nombreuses églises monolithes de la ville. Invisibles aux yeux des profanes le reste de l’année, enveloppés de riches tissus de brocart, il sont portés en procession sur les têtes des prêtres dans une tente dressée à proximité d’un bassin en forme de croix grecque. La nuit entière est consacrée à une veillée de prière et à une messe. Aux premières lueurs du jour, l’archevêque de Lalibela plonge dans l’eau une croix d’argent symbolisant le baptême du Christ, avant d’asperger les fidèles. Dans un tumulte indescriptible, ceux-ci se ruent alors autour du bassin afin de recevoir leur part de cette pluie bénite. Ivres de joie, transportés d’allégresse, ils renouvellent symboliquement leurs vœux de baptême. L’après-midi, les Tabots regagnent leurs églises respectives en une longue procession émaillée de splendides croix ouvragées, rythmée par les chants et les danses des Dabtaras qui frappent la mesure de leurs sistres et bâtons de prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>